Éthique

Dans les grands déserts, les hautes montagnes,
Il existe un négoce étrange, On peut troquer le tourbillon de la vie,
Contre l’infinie paix de l’âme. Milarépa

Je crois et reconnais en chacun, son potentiel d’autonomie et sa capacité au changement à son rythme pour aller vers un mieux.

Tout comme dans le labyrinthe constitué d’un trajet qui, malgré méandres et changements de directions, mène inévitablement vers son centre, on ne s’y perd pas, on s’y trouve, tout mène au même endroit, au coeur de celui-ci. S’il y a une impasse, elle est momentanée quand elle est traitée avec soin.
La spirale du labyrinthe est le symbole du développement cyclique, faire, défaire et refaire, en progression ou en évolution, toujours vers un mieux. Elle représente alors le rythme répété de la vie en un mouvement continu.
La spirale est la trajectoire d’évolution et le parcours de chacun.
C’est le caractère du temps qui défile, de la permanence de l’être à travers les fluctuations du changement. De cette façon, la spirale marque la dynamique de la vie.

Chaque personne reçue en consultation est respectée selon le principe qui « empêche de ne jamais employer l’autre pour ses fins à soi, comme limite à une toute-puissance de soi qui réduirait l’autre à n’être que la chose de son désir. » Kant

Chaque participant est respecté dans ses idées éducatives, dans ses valeurs et dans les messages qu’il veut transmettre aux enfants.